Devenir sapeur-pompier volontaire

Les sapeurs-pompiers sont des hommes qui mettent leur vie au service des autres et qui réalisent des interventions dans des situations diverses : incendie, fuite de gaz, brûlure, électrocution, accident de la route, etc.

Les Centres de Secours des différentes communes de Nouvelle-Calédonie sont composés de sapeurs-pompiers professionnels et de sapeurs-pompiers volontaires (SPV) et ont pour mission première la protection des personnes, des biens et de l’environnement. Ce sont les collectivités par le biais de leur Centre de Secours qui organisent les recrutements des SPV.

De plus, la direction de la sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR) de Nouvelle-Calédonie recrute également des SPV.

La démarche ci-dessous explique les formalités pour devenir sapeur-pompier volontaire en Nouvelle-Calédonie.

Qui est concerné ?

Les personnes souhaitant s’engager en tant que sapeur-pompier volontaire.

Conditions

Pour devenir sapeur-pompier volontaire, il faut :

  • être âgé de 16 ans au moins et de 55 ans au plus (jusqu’à 60 ans pour les volontaires exerçant une mission de santé et les experts).
  • se trouver en position régulière au regard du service national ;
  • certifier de conditions d'aptitude physique et médicale.

Formalités

Le dossier de candidature (Cf. Pièces à fournir ci-dessous) doit être déposé au Centre de Secours de votre commune ou à la DSCGR.

Suite au dépôt du dossier complet, le candidat doit présenter des épreuves d’aptitude physique (test de Killy, pompes et tractions, test de souplesse, test de gainage, test Luc Léger). Si le candidat réussit les épreuves d’aptitude physique, il passe ensuite un entretien devant un jury durant lequel il présente ses motivations.

Les candidats ayant réussi sont ensuite positionnés sur un plan de formation quinquennale. La formation d’intégration est dispensée par le centre de formation de la direction de la sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR), situé à Païta.

Pièces à fournir

Le dossier de candidature doit être constitué des pièces suivantes :

  • une photo d’identité ;
  • un Curriculum Vitae comportant une adresse électronique ;
  • une lettre de motivation ;
  • un certificat médical d’aptitude au sport (validité de 3 mois)
  • une photocopie des diplômes ;
  • une photocopie de la Carte National d’Identité ou du Passeport ;
  • une photocopie du permis de conduire (recto/verso) ;
  • un extrait du casier judiciaire B3 (validité de 3 mois) ;
  • une photocopie de la carte CAFAT ;
  • un justificatif de domicile (EEC, CDE) (+ le cas échéant une attestation d’hébergement et une pièce d’identité du logeur)
  • une photocopie du RIB (Relevé d’Identité Bancaire) d’un compte courant en Nouvelle Calédonie ;
  • une attestation manuscrite par laquelle l'intéressé déclare jouir de ses droits civiques, ne pas avoir fait l'objet d'une peine inscrite à son casier judiciaire, et s'engager à exercer son activité avec obéissance, discrétion et responsabilité (modèle d’attestation pour la ville de Nouméa) ;
  • un consentement écrit du représentant légal pour les candidats mineurs.

Délai

Les différentes communes de Nouvelle-Calédonie lancent des campagnes de recrutement de sapeurs-pompiers volontaires en fonction des besoins qui font suite soit à une démission, soit à une radiation.

Les candidats sélectionnés signent un engagement de 5 ans avec tacite reconduction, comprenant une période probatoire d’une année.

Point d’attention

  • Pour devenir sapeur-pompier volontaire, outre les conditions requises citées ci-dessus (âge, condition physique, casier vierge), il est essentiel que les candidats soient dotés de certaines qualités telles que l’altruisme, la discrétion, la motivation ou encore le goût du travail en équipe.
  • Le candidat doit s’engager, en outre, à effectuer un certain nombre d’heure de garde par an. Chaque centre de secours définit le nombre de garde. A titre indicatif :
  • Pour Nouméa : au moins 600 heures de garde par an, soit l’équivalent de 2 gardes de 24h par mois minimum ;
  • Pour Dumbéa : 5 gardes de 12 heures par mois et 6 pendant la saison des feux de forêts.

Rémunération

Les sapeurs-pompiers volontaires ne sont pas rémunérés, mais seulement indemnisés.

Ces derniers sont indemnisés sur la base de l’arrêté n°05-3481/GNC du 15 décembre 2005, ainsi que sur la base des délibérations communales fixant le taux horaire des indemnités servies aux sapeurs-pompiers volontaires de leurs centres de secours.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur les sapeurs-pompiers volontaires de Nouvelle-Calédonie, vous pouvez consulter :

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 5 (2 votes)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :