Lutte contre l’obésité

En Nouvelle-Calédonie, plus d'un adulte sur deux (67%) et près d’un enfant de 6 ans sur cinq (19%) sont en situation de surpoids ou d'obésité.

Depuis une dizaine d’années, le Territoire s’est doté d’un programme de prévention de l’obésité, cordonné par l’Agence Sanitaire et Sociale de la Nouvelle-Calédonie (ASS-NC). Ce programme a déjà fait l’objet de deux plans quinquennaux :

  • Programme « de prévention primaire des pathologies de surcharge » (2008-2012) ;
  • Programme « Mange Mieux Bouge Plus » (2013-2017).

Les actions du dernier plan (évalué en 2018) s’articulent autour de 4 axes prioritaires :

  • la promotion d’une alimentation équilibrée ;
  • la promotion d’une activité physique et sportive régulière ;
  • les actions sur l’environnement pour le rendre plus favorable à adopter un mode de vie sain ;
  • la coordination des professionnels de santé autour du dépistage et de la prise en charge de la surcharge pondérale des adultes et des enfants.

La démarche ci-dessous présente les conseils et aides pour faire face à l’obésité en Nouvelle-Calédonie.

Qui est concerné ?

Toute la population de Nouvelle-Calédonie, et plus particulièrement les personnes en situation de surpoids ou d’obésité.

Mesure de l’obésité

L'indice de masse corporelle (IMC) est l'indice le plus couramment utilisé pour évaluer le statut pondéral.

IMC = poids en kg / (taille en m) ²

On parle de surcharge pondérale lorsque l'IMC est supérieur à 25.

La surcharge pondérale comprend le surpoids (IMC compris entre 25 et 29,9) et l'obésité (IMC égal ou supérieur à 30).

Effets et risques liés à l’obésité

La surcharge pondérale est un problème majeur de santé publique en Nouvelle-Calédonie. En effet, un excès de poids peut favoriser l’apparition de très nombreuses pathologies : hypertension, diabète, troubles cardio-vasculaires, apnée du sommeil, problèmes rhumatologiques, troubles veineux, etc.

Prévenir et prendre en charge la surcharge pondérale est donc essentiel pour lever les menaces qui pèsent sur l'organisme.

Conseils pour prévenir la surcharge pondérale

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous aider à manger plus équilibré et à augmenter votre activité physique :

  • avant, pendant et après les repas, boire de l’eau ;
  • à chaque repas, consommer en proportions égales un aliment énergétique (riz, pâtes ou tubercules), un aliment protecteur (fruit ou légume) et un aliment constructeur (viande, poisson, ou œufs) ;
  • limiter les produits gras, sucrés et salés ;
  • faire 3 ou 4 repas par jour et éviter de  grignoter ;
  • pratiquer une activité physique ou sportive au moins 30 minutes chaque jour.

Comment se faire aider ?

Vous pouvez vous faire aider en allant consulter un professionnel de santé. Il vous aidera à faire le point sur votre statut pondéral et, si besoin, vous accompagnera dans votre démarche de perte de poids.

Point d’attention

La coordination d’une démarche multisectorielle et multidisciplinaire est le point fort des programmes de lutte contre l’obésité.

Pour la prise en charge d’un patient en surcharge pondérale, il convient d’associer : conseils diététiques, conseils comportementaux et activité physique. En effet, ces trois éléments réunis permettent d'obtenir les résultats les plus fiables sur le long terme. Le traitement chirurgical est quant à lui un traitement de dernière intention pour les patients qui n’ont pas eu de résultat avec les mesures hygiéno-diététiques.

En savoir plus

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :