Adoption

Il existe deux types d'adoption : plénière ou simple.

L'adoption plénière remplace le lien de filiation existant entre l'adopté et sa famille d'origine par un nouveau lien. L'adoption simple permet d'adopter une personne (même adulte) sans qu'elle rompe les liens avec sa famille d'origine.

L'adoption est ouverte à toute personne de plus de 28 ans (mariée ou non, vivant seule ou en couple) et aux époux mariés depuis plus de 2 ans ou âgés tous les deux de plus de 28 ans.

La démarche ci-dessous présente les formalités d’adoption.

Qui est concerné ?

Les couples ou les personnes souhaitant adopter (un enfant ou même un adulte).

Conditions

Adoption par un couple marié

Les époux doivent remplir les conditions suivantes :

  • être marié,
  • ne pas être séparé de corps,
  • avoir tous les deux au moins 28 ans sauf s'ils sont mariés depuis plus de 2 ans.

La différence d'âge entre l’adoptant et l’adopté doit être d'au moins 15 ans.

Dans certains cas, le couple doit obtenir un agrément.

Adoption à titre individuel

L'adoptant doit avoir plus de 28 ans.

La différence d'âge entre l’adoptant et l’adopté doit être d'au moins 15 ans.

Dans certains cas, l’adoptant doit obtenir un agrément.

Adoption de l’enfant de son conjoint

Vous devez remplir les trois conditions suivantes :

  • être marié(e) avec le parent de l'enfant (il n'y a aucune condition de durée du mariage) ;
  • avoir au moins 10 ans de plus que l'enfant (sauf dérogation du tribunal accordée pour de justes motifs et dans le cadre de la procédure devant le tribunal de grande instance) ;
  • votre époux (se) doit donner son consentement.

Formalités

L’adoptant ou le couple adoptant doit présenter une requête (voir les différents formulaires dans les Services en ligne) adressée au procureur de la République, déposée ou envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception au Tribunal de Première Instance de Nouméa.

La procédure se déroule ensuite devant le Tribunal de Première Instance de Nouméa.

Effets de l’adoption

L'adoption produit des effets, notamment en matière de filiation, d'autorité parentale et d'obligation alimentaire.

Point d’attention

L'adoption, simple ou plénière, crée un lien de filiation entre l'adoptant et l'adopté.

L'adoption plénière et l'adoption simple diffèrent sur plusieurs points, en particulier concernant les liens avec la famille d'origine. Avec une adoption plénière, les liens entre l'adopté et sa famille d'origine sont complétement rompus. Dans une adoption simple, les liens entre l'adopté et sa famille d'origine ne sont pas rompus.

En pratique, le recours à l'adoption simple concerne en majorité une personne de sa famille, et en particulier l'enfant de son époux.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur l’adoption, vous pouvez consulter :

Code civil (livre Ier - Titre VIII / Articles 343 à 370-5)

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4.3 (3 votes)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :