Allocation chômage total

L'assurance chômage assure au salarié involontairement privé d'emploi un revenu de remplacement.

La démarche ci-dessous explique les formalités pour bénéficier de l'allocation chômage total en Nouvelle-Calédonie.

Qui est concerné ?

Tout salarié ayant perdu son emploi en Nouvelle-Calédonie.

Conditions

Les conditions pour bénéficier de l’allocation chômage total sont les suivantes :

  • avoir cotisé au régime d'Assurance Chômage de la CAFAT au moins 9 mois
  • avoir effectué en Nouvelle-Calédonie au moins 1 521 heures de travail (9 mois à temps plein) pendant les 12 mois précédant la rupture du contrat de travail (1 072 heures pour les Jeunes Stagiaires pour le Développement et les bénéficiaires de régimes d'aide à l'emploi et 960 heures pour les employés de maison)
  • ne pas avoir quitté volontairement, sans motif légitime, son emploi
  • être inscrit comme demandeur d'emploi auprès des services provinciaux chargés de l'emploi (en province Sud auprès du Service de l’Emploi et de la Formation ; en province Nord auprès du Centre d’Actions pour l’Emploi ; à Lifou, Maré ou Ouvéa auprès des antennes de l’EPEFIP) ou auprès des mairies du lieu de résidence
  • être à la recherche effective et permanente d'un emploi
  • être âgé de moins de 60 ans ou ne pas avoir atteint l'âge normal de départ à la retraite. En cas de retraite anticipée, bénéficier d'une pension inférieure au SMG[1] mensuel (156 568FCFP au 1er octobre 2018)
  • être physiquement apte à l'exercice d'un emploi
  • ne pas être chômeur saisonnier

Les conditions pour maintenir le versement de l’allocation chômage total sont les suivantes :

  • renouveler chaque mois votre qualité de demandeur d’emploi en effectuant un pointage auprès du Service de l’Emploi et de la Formation en Province Sud, auprès du Centre d’Actions pour l’Emploi en Province Nord, auprès des antennes de l’EPEFIP dans les Iles ou tout simplement auprès de la mairie de votre lieu de résidence.
  • ne pas s’absenter de Nouvelle-Calédonie (sauf motif légitime reconnu par la Commission Chômage)
  • ne pas bénéficier d’un revenu provenant d’une activité professionnelle salariée ou non salariée excédant 50 fois le salaire minimum garanti horaire (à titre indicatif 46 322 FCFP au 01/10/2018)

En cas de reprise d’activité (salariée ou non), vous devez en informer immédiatement la CAFAT. Le versement de l’allocation Chômage est alors obligatoirement suspendu pendant la durée de cette activité. Cependant signalez à la CAFAT si cette activité vous procure des revenus mensuels inférieurs à 50 fois le SMG horaire (à titre indicatif 46 322 FCFP en 2018).

Si vous êtes à nouveau sans emploi après une reprise d’activité salariée ou non, vous devez vous adresser sans tarder à la CAFAT et vous réinscrire comme demandeur d’emploi dans un délai de 3 mois suivant la nouvelle cessation d’activité.

[1] Salaire Minimum Garanti

Formalités

Vous devez faire une demande d'allocation chômage, sur un  formulaire également disponible à la CAFAT, dans un délai de trois mois suivant la fin de l'emploi ou des périodes suivantes :

  • stage de formation professionnelle ou de rééducation dans un centre agréé
  • incarcération
  • service militaire
  • période indemnisée par la Caisse (arrêt de travail pour congé de maternité, accident du travail, indemnités journalières) lorsque l'indemnisation a débuté avant la fin du contrat de travail justifiant la demande d'allocations chômage

Ce délai est augmenté d'un mois en cas de résidence dans les Iles.  

Vous devez ensuite déposer la demande d’allocation accompagnée des pièces justificatives à l’accueil Chômage au guichet unique de la CAFAT en centre ville ou à la mairie de votre lieu de résidence.

Montant et durée

Dans le cas général, le montant de l'allocation chômage est égal à 75 % du SMG mensuel. Pour les salariés qui percevaient une rémunération mensuelle inférieure au SMG, l'allocation chômage sera égale à 75 % de leur salaire moyen (calculé sur la base des 3 derniers mois d’activité).

Les allocations chômage peuvent être perçues pendant :

  • 9 mois (soit 270 jours), pour les personnes âgées de moins de 50 ans
  • 12 mois (soit 360 jours), pour les personnes entre 50 et 55 ans
  • 14 mois (soit 420 jours), pour les personnes de plus de 55 ans et de moins de 60 ans

A noter que les personnes porteuses de handicaps reconnus par la Commission de Reconnaissance du Handicap et de la Dépendance (CRHD) ont droit à un supplément de 150 jours.

Pièces à fournir

Vous devez joindre avec la demande d'allocation chômage complétée :

  • votre carte de demandeur d’emploi mise à jour des derniers pointages ou une attestation d’inscription
  • une photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité (livret de famille, passeport, carte nationale d’identité)
  • le(s) certificat(s) de travail mentionnant les dates d’embauche et de rupture du dernier contrat de travail
  • le(s) contrat(s) de travail à durée déterminée des 12 derniers mois.
  • la lettre de licenciement ou la lettre de démission
  • les bulletins de salaire des 12 derniers mois d’activité et, le cas échéant, le bulletin de salaire faisant apparaître l’indemnité compensatrice de préavis ou de congés payés
  • le solde de tout compte
  • un relevé d’identité bancaire ou postal original à votre nom (obligatoire) pour un compte courant (les comptes «épargne» ne sont pas acceptés)
  • la carte de séjour et l’autorisation de travail, si vous êtes de nationalité étrangère

Points d’attention

  • Le point de départ du versement des allocations est fixé à l’issue de la période de préavis ou de congés indemnisée par l’employeur.
  • Les personnes dont la période d’indemnisation a été suspendue à la suite d’une reprise d’activité salariée, peuvent bénéficier du reliquat des droits de cette période lorsqu’elles se retrouvent à nouveau sans emploi, si l’activité a été d’une durée inférieure à 1521 heures et si la demande est faite dans les 3 mois qui suivent la cessation d’activité.

Délai

L'allocation est payable chaque mois, à terme échu (par exemple : l'allocation du mois de juillet est versée au cours de la 1ère semaine du mois d'août).

    • Nouvelle-Calédonie

      Demande d’allocation chômage (Formulaire)

      Un service de la Branche Prestations Sociales (CAFAT)

      Ce formulaire permet d’effectuer une demande d’admission à l’assurance chômage total. Vous devez déposer ce formulaire accompagné des documents justificatifs nécessaires, à l’accueil Chômage de la CAFAT ou à la Mairie de votre lieu de résidence, dans un délai de 3 mois (ou de 4 mois pour les personnes résidant aux Iles), à compter de la date de rupture de votre contrat de travail.

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4.4 (22 votes)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :