Attestations scolaires de sécurité routière

L’éducation à la sécurité routière pour les élèves dès leur plus jeune âge contribue à la mise en place d’une éducation citoyenne favorisant une appropriation progressive de bonnes attitudes et l’acquisition de comportements responsables. Elle s’inscrit également dans la lutte contre l’insécurité routière des jeunes.

Au collège, l’éducation à la sécurité routière est finalisée par la préparation des deux attestations scolaires de sécurité routière (ASSR) de niveau 1 et 2. L’ASSR 1 se passe au cours de l’année de cinquième et l’ASSR 2 au cours de l’année de troisième. Ces formations font partie de l’enseignement obligatoire et se déroulent dans les collèges.

La démarche ci-dessous présente les formalités relatives à l’obtention des ASSR de niveaux 1 et 2 en Nouvelle-Calédonie.

Qui est concerné ?

Les collégiens de Nouvelle-Calédonie.

Obligations

Ces attestations sont obligatoires pour toutes les personnes nées à compter du 01/01/1988 qui souhaitent conduire :

  • l’ASSR1 est obligatoire pour l’obtention du brevet de sécurité routière (BSR) et pour la conduite d’un cyclomoteur ;
  • l’ASSR2 est obligatoire pour l’obtention du permis de conduire des catégories A et A1 (motocyclette), B et B1 (permis poids lourd).

Formalités

Les candidats aux épreuves

L’ASSR1 se passe au cours de l’année de cinquième. L’épreuve est organisée pour :

  • les classes de cinquième et de niveau correspondant ;
  • les élèves d’autres classes qui atteignent l’âge de 14 ans au cours de l’année civile ;
  • les élèves qui ont échoués précédemment.

L’ASSR2 se passe en classe de troisième. L’épreuve est organisée pour :

  • les classes de troisième et de niveau correspondant ;
  • les élèves d’autres classes qui atteignent l’âge de 16 ans au cours de leur année civile ;
  • les élèves âgés de plus de 16 ans inscrits dans l’établissement scolaire ;
  • les élèves qui ont échoués précédemment.  

Les thématiques des épreuves

La préparation aux ASSR permet d’acquérir une connaissance des règles de sécurité routière et de repérer les bons comportements dans un contexte de partage de la route, en tant que piéton, cycliste, cyclomotoriste, passager ou lors de circonstances particulières (témoin d’un accident, conduite accompagnée).

Les thématiques des épreuves sont variées : circulation, intersections, vitesse, équipements de sécurité, conditions climatiques, alcool, fatigue, médicaments, prise en compte des autres usagers, etc.

Les modalités des épreuves

Les épreuves se déroulent dans les collèges pendant le temps scolaire.

Chaque épreuve se présente sous la forme de 20 séquences vidéo illustrant des questions à choix multiples (QCM). Trois propositions de réponse sont offertes pour l’ASSR1, trois ou quatre propositions de réponse pour l’ASSR2.

Les élèves ayant obtenu au moins une note de 10/20 à l’épreuve se voient attribuer l’ASSR correspondante.

Un élève recalé à l’une ou l’autre des épreuves peut se présenter à une épreuve de rattrapage. Il doit en faire la demande auprès du chef d’établissement.

Points d’attention

  • Les deux niveaux de l’ASSR sont indépendants. Il n’est pas obligatoire d’être reçu au premier niveau pour se présenter au second niveau. Par contre, posséder le second niveau ne donne pas le premier niveau et ne le remplace pas.   
  • Les jeunes qui n'ont pu passer ou obtenir l'une ou l'autre de ces attestations en milieu scolaire peuvent passer une attestation de sécurité routière (ASR) dans les GRETA et dans les CFA.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur les ASSR, vous pouvez consulter :

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :