Eau de baignade

Connaître la qualité des eaux de baignade permet de prévenir tout risque pour la santé des baigneurs. Qu’elle provienne d’une piscine collective ou de la mer, l'eau peut transmettre de nombreuses maladies, faisant de sa qualité un problème de santé publique.

La Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de Nouvelle-Calédonie (DASS-NC) contrôle régulièrement la qualité des eaux de baignade en mer et des piscines à usage collectif. Pour cela, elle réalise des analyses microbiologiques qui visent à quantifier la présence de certaines bactéries pouvant présenter des risques sanitaires.

En complément des analyses réglementaires réalisées par la DASS-NC :

  • certaines communes, comme la commune de Nouméa,  réalisent également des prélèvements et des analyses des zones de baignade les plus fréquentées ;
  • les responsables de piscines collectives sont tenus d’effectuer des autocontrôles de la qualité physico-chimique de l’eau de leur piscine deux fois par jour et une maintenance régulière de leurs installations pour maintenir une eau de bonne qualité pour les baigneurs.

La démarche ci-dessous présente les risques sanitaires potentiels relatifs à la baignade en mer et en piscine, ainsi que les recommandations à respecter.

Qui est concerné ?

La population de Nouvelle-Calédonie.

Les risques sanitaires

Les troubles de santé liés à la qualité microbiologique de l'eau de baignade en mer sont généralement bénins (gastroentérites, affections de la sphère ORL).

L'enceinte d'une piscine peut quant à elle être source de contamination pouvant aller de la simple gêne passagère (verrue, mycose, dermatose, allergie) à un risque sévère (pneumopathie, méningite, leptospirose).

Recommandations

Avant de vous baigner en mer, vous pouvez prendre connaissance du classement des zones de baignades en mer établi par la DASS. Une fois sur place, vérifiez que la baignade est bien autorisée. Sur les plages de Nouméa, un drapeau de couleur visible vous donne cette information :

  • drapeau bleu : eau de bonne qualité, baignade autorisée ;
  • drapeau jaune : eau de qualité médiocre, baignade déconseillée ;
  • drapeau rouge : eau de mauvaise qualité, baignade interdite.

Sur les autres plages de Nouvelle-Calédonie, la mairie affiche habituellement un panneau indiquant l’éventuelle fermeture de baignade.

Avant de vous baigner en piscine collective, vous devez prendre connaissance du règlement intérieur de la piscine et des consignes sanitaires à respecter (port du bonnet, maillot de bain obligatoire, monokini interdit, etc.). Une des règles exigées par la DASS est notamment de ne pas vous baigner si vous êtes porteur d’une lésion cutanée infectée, ou si vous avez une infection de la sphère ORL par exemple. En effet, les germes se retrouvant dans l’eau pourraient contaminer d’autres baigneurs avant d’être éliminés par le traitement de l’eau de la piscine.

Il vous est également conseillé de disposer d’un équipement adapté pour garantir une bonne qualité d’eau (serviette propre, vêtement propre).

Vous pouvez prendre connaissance des résultats d’analyses affichés sur place :

  • les autocontrôles de la qualité physico-chimique affichés au moins 2 fois par jour par le responsable de l’établissement ;
  • les résultats d’analyses bactériologiques réalisés par la DASS affichés à chaque passage de la DASS (mensuel ou bimestriel selon le type de bassin).

En cas de contamination bactérienne avérée (Escherichia coli, staphylocoques pathogènes) dans une piscine collective, la DASS peut interdire ou limiter l’utilisation de la piscine sans délai.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur les eaux de baignade, vous pouvez consulter le site internet de la DASS.

Que pensez-vous de cet article : 
Aucun vote pour le moment

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :