Eau de consommation

Une eau de consommation est dite potable lorsqu’elle ne présente aucun risque pour la santé des consommateurs. Cette eau peut provenir du robinet (eau de distribution publique) ou de bouteilles achetées dans le commerce (eau conditionnée ou embouteillée).

Qu’elle provienne de la distribution publique ou de bouteilles, l'eau peut transmettre de nombreuses maladies, faisant de sa qualité un problème de santé publique.

Pour ce qui est de l’eau de distribution publique, chaque maire est responsable et garant de sa qualité. En l’absence de réglementation calédonienne à jour, et de par ses compétences, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie intervient en tant que conseiller et soutien aux communes au travers de la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales (DASS) qui est compétente en matière d’hygiène et de santé publique. Elle propose notamment la mise en place de plans de sécurité sanitaire des eaux (PSSE), outils opérationnels permettant aux communes d’assurer une gestion préventive de la qualité de leur eau, du captage jusqu’au robinet du consommateur. Aujourd’hui, chaque commune de Nouvelle-Calédonie dispose de son PSSE.

Concernant l’eau conditionnée, une réglementation calédonienne permet de suivre les eaux locales et importées. Il n’existe, à l’heure actuelle, qu’un seul producteur d’eau embouteillée sur le territoire, situé au Mont- Dore. Le reste des eaux embouteillées vendues localement est importé.

Concernant les eaux conditionnées locales, la DASS-NC effectue trois contrôles par an de la société d’eau embouteillée.

La démarche ci-dessous explique comment s’informer sur la qualité de l’eau de consommation en Nouvelle-Calédonie et réagir en cas « d’alerte contamination » pour se prémunir d’éventuels risques sanitaires.

Qui est concerné ?

La population de Nouvelle-Calédonie.

Causes de contamination et impacts

La cause de contamination d’une eau de consommation peut être naturelle (prolifération de bactéries en cas de fortes chaleurs) ou issue de l’activité humaine (pesticides agricoles, rejet de produits toxiques, etc.).

En cas de consommation, une eau contaminée peut-avoir des conséquences plus ou moins graves sur la santé. Les effets sur l’organisme peuvent aller du trouble bénin à la maladie grave (trouble gastrique, diarrhées, fièvre typhoïde, hépatite A, etc.). A moyen/long terme, la surcharge en minéraux mais aussi l’accumulation d’éléments toxiques comme les pesticides ou les métaux peuvent également être source de graves complications (saturnisme lié au plomb, cancers avec les pesticides, cyanose du nourrisson avec les nitrates).

Formalités

S’informer sur la qualité de l’eau du robinet

Les informations relatives à la qualité de l'eau du robinet sont diffusées notamment par le biais :

  • de votre mairie qui peut vous transmettre des données relatives à la qualité de l’eau distribuée ;
  • de la Calédonienne des Eaux, via les résultats des analyses par commune (uniquement sur les communes où elle est en délégation de service public) ;
  • d’autres fermiers qui gèrent les eaux des communes : SEEB à Bourail, etc.

Conseils pour consommer de l’eau en bouteille

Si vous souhaitez consommer une eau en bouteille, il est conseillé :

  • si vous avez un enfant de moins de deux ans, de s’assurer que l’étiquette de la bouteille indique qu’elle peut être utilisée pour la préparation des biberons ou l’alimentation des nourrissons ;
  • de veiller à sa bonne conservation : sa qualité se dégrade très rapidement dès que la bouteille est ouverte, si elle n’est pas stockée et utilisée dans des conditions optimales ;
  • de diversifier les marques de bouteilles si vous consommez de l’eau minérale pour éviter l’apparition de troubles liés à la présence de minéraux spécifiques.

Réagir en cas « d’alerte contamination » sur le réseau publique

En cas d’alerte sanitaire avérée, vous serez alerté par l’autorité compétente. Il vous est conseillé :

  • de suivre les informations communiquées dans les médias, affichages, et autres sources relatives à l’alerte ;
  • de consommer des eaux embouteillées ;
  • d’attendre que votre commune signale un retour à la normale avant de consommer de nouveau l’eau du robinet.

Si vous êtes témoin d’une contamination ou si vous suspectez une contamination avec un risque sanitaire avérvous devez alerter les services techniques de votre mairie.

Des signaux environnementaux peuvent vous alerter, comme la mortalité d’animaux aquatiques (poissons, batraciens), la dégradation du milieu aquatique (couleur, odeur, prolifération d’algues), ou le rejet accidentel ou criminel de produits toxiques ou chimiques en pleine nature.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur la qualité de l’eau en Nouvelle-Calédonie vous pouvez consulter :

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :