Le parc naturel de la mer de Corail

La Nouvelle-Calédonie possède un vaste espace maritime qui commence à 12 milles nautiques au-delà du récif-barrière et qui s’étend jusqu’à une limite maximale de 200 milles marins, soit une superficie d'1,3 million de km2 qui correspond à plus de trois fois celle des eaux bordant la Métropole. C’est ce périmètre-là qui constitue le parc naturel de la mer de Corail.

Ce parc naturel a été créé pour protéger la biodiversité exceptionnelle de l’espace maritime de la Nouvelle-Calédonie, tout en permettant un développement économique responsable et durable. De plus, il contribue au rayonnement de la Nouvelle-Calédonie à l’échelle internationale.

La démarche ci-dessous présente le parc naturel de la mer de Corail.

Qui est concerné ?

La population calédonienne.

Le plan de gestion du parc

Le plan de gestion est un document stratégique contenant les finalités, déclinées en objectifs, pour assurer une gestion et une protection optimales de l'espace maritime du parc naturel de la mer de Corail. Ci-dessous les 15 objectifs émis dans le cadre de la gestion du parc naturel :

  • protéger les écosystèmes et maintenir les liens entre eux,
  • préserver les espèces rares, migratrices et en danger,
  • recenser et mettre en valeur le patrimoine culturel du Parc,
  • se réapproprier une culture de la mer pour un lien fort entre l'homme et l'océan,
  • accompagner le développement d'un tourisme responsable,
  • garantir un modèle de pêche locale toujours plus respectueux de l'environnement marin,
  • limiter les impacts et les risques des transports maritimes,
  • anticiper les usages futurs,
  • assurer le bon fonctionnement du comité de gestion,
  • impliquer les Calédoniens,
  • suivre et évaluer en permanence la mise en œuvre du plan de gestion,
  • mutualiser, renforcer et optimiser les moyens humains et financiers,
  • harmoniser les mesures entre tous les acteurs intervenant sur une aire marine protégée,
  • développer des partenariats privilégiés avec les pays voisins (Vanuatu, Îles Salomon, Australie et Papouasie-Nouvelle-Guinée),
  • intégrer des réseaux pour porter la voix de la Nouvelle-Calédonie au niveau régional et international.

Le fonctionnement du parc

Le comité de gestion du parc, au sein duquel les décisions sont prises collégialement, dans une démarche participative, est composé de 32 membres représentants des institutions, des coutumiers, des professionnels et des associations environnementales. La coordination de ce comité est assurée par la direction des Affaires maritimes de Nouvelle-Calédonie (DAM-NC).

Découvrir le parc

Pour mieux connaître le parc :

  • laissez-vous guider dans une visite en parcourant un diaporama d'une centaine de photos localisées illustrant sa grande diversité ainsi que sa fréquentation par l'homme ;
  • retrouvez également une présentation abondamment illustrée des caractéristiques uniques de ce parc naturel qui compte parmi l’une des plus grandes aires marines protégées du monde ;
  • jetez un coup d’œil à la carte descriptive du parc naturel de la mer de Corail faisant notamment apparaître les structures émergées (îlots) ;
  • enfin, accédez à l’explorateur cartographique du parc.

Point d’attention

Selon la situation, certaines personnes peuvent être amenées à devoir se déclarer, au préalable, avant de se rendre dans le parc naturel. C’est le cas pour un professionnel de la pêche ou un scientifique désireux d’y travailler. De même, un plaisancier qui souhaite faire une halte aux atolls d’Entrecasteaux est soumis à déclaration. Il est également conseillé de le faire pour un séjour aux Chesterfield.

En savoir plus

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 5 (3 votes)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :