Départ en Evasan

Dans le cas où vous ne pouvez pas recevoir en Nouvelle-Calédonie les soins appropriés à votre état de santé, vous pouvez être évacué sanitaire vers l'Australie ou la métropole. Le département Evasan de la CAFAT s'occupera de toutes les formalités nécessaires à votre évacuation. En dehors de ses horaires normaux d'ouverture, un médecin et un agent sont d'astreinte 24h sur 24, prêts à parer à toute urgence et peuvent être contactés à tout moment par votre médecin traitant.

La démarche ci-dessous explique les formalités de départ en Evasan depuis la Nouvelle-Calédonie.

Qui est concerné ?

Les ressortissants de la CAFAT et des Aides Médicales des Provinces ne pouvant pas recevoir en Nouvelle-Calédonie les soins appropriés à leur état de santé.

Conditions

Votre départ en évacuation sanitaire implique que vous acceptiez de recevoir les soins et examens médicaux justifiés par votre état de santé. Une fois sur place, en Australie ou en métropole, si vous refusiez les traitements prescrits par les médecins traitants, le remboursement de tous les frais engagés au titre de votre Evasan pourrait vous être réclamé par la CAFAT.

Formalités

Dès votre arrivée au département EVASAN, nous vous invitons à vous présenter à l’accueil où l’on enregistrera votre dossier. Une carte de visite, avec le nom et le numéro de téléphone du gestionnaire qui suivra votre dossier, vous sera alors remise. Le gestionnaire sera votre contact privilégié : il s’occupera de toutes les formalités nécessaires à votre évacuation sanitaire et vous expliquera le déroulement des opérations.

Votre demande d’évacuation sanitaire sera ensuite examinée par la Commission Médicale. En cas de rejet, vous disposez d’une voie de recours. Le médecin qui a demandé l’EVASAN peut en effet faire appel de cette décision auprès du Médecin inspecteur de la Santé, Président de la Commission d’Appel des EVASAN.

Avant votre départ :

  • Signalez vos handicaps et tout traitement en cours à votre médecin ;
  • N’oubliez pas de déposer votre arrêt de travail à votre employeur et à la CAFAT ;
  • Pensez à faire une procuration sur votre compte bancaire à un membre de votre entourage. Prévoyez également une somme d'argent suffisante pour faire face aux imprévus divers.

Le jour du départ, si vous n'êtes pas hospitalisé ou si votre médecin traitant ne vous a pas prescrit un transport sanitaire (car non médicalement justifié), vous devez vous rendre à l'aéroport de Tontouta par vos propres moyens, en respectant les horaires indiqués pour l'embarquement.

Pièces à fournir

Au moment du départ, vous devez être en possession des documents suivants :

  • Documents obligatoires (délivrés par le bureau Evasan CAFAT) :
  • l'attestation de garantie pour les frais médicaux et d'hospitalisation,
  • la fiche descriptive qui comporte les conditions de voyage, les modalités de transport et le nom du médecin traitant,
  • pour les enfants mineurs, une autorisation parentale (signatures à faire légaliser en Mairie) permettant à l'enfant de quitter le territoire de la Nouvelle-Calédonie et aux médecins australiens ou métropolitains, de pratiquer tout acte médical ou chirurgical nécessité par l'état de santé de l'enfant.
  • Autres documents indispensables :
  • le passeport. En cas d'urgence et si vous n'êtes pas en possession de votre passeport, le bureau Evasan de la CAFAT se charge des formalités nécessaires à l'obtention de celui-ci,
  • le visa médical (différent du visa touristique) si vous partez pour l'Australie. En aucun cas la CAFAT ne peut être tenue pour responsable du rejet éventuel de la demande de visa. Le visa médical ne pourra vous être délivré qu'après avoir fourni au bureau Evasan de la CAFAT une radiographie pulmonaire datant de moins d'un an, accompagnée du formulaire radiologique s'y rapportant, complété,
  • les billets d'avion,
  • votre dossier médical complet (bilans, radios, scanner, etc.) et pour les assurés salariés un certificat médical d'arrêt de travail établi pour la durée probable de l'Evasan, qui doivent vous être remis par le médecin qui a demandé l'évacuation. Votre dossier doit mentionner le nom du médecin traitant ou du centre hospitalier ayant recommandé l'évacuation ainsi que le nom du médecin ou du centre hospitalier en Australie ou en métropole.

Point d’attention

Jusqu'à 18 ans, l'enfant évacué doit être obligatoirement accompagné par un parent proche. Pour les adultes, dans certains cas et en fonction du handicap, le médecin peut soumettre une demande d'accompagnateur à la CAFAT.

En savoir plus

Pour en savoir sur les Evasan, vous pouvez consulter :

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 5 (12 votes)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :