Interdiction de fumer

Le tabagisme fait plus de 5 millions de victimes par an dans le monde. La prévalence du tabagisme est plus élevée en Nouvelle-Calédonie qu'en métropole et surtout beaucoup plus élevée que dans les pays voisins et notamment le Vanuatu mais aussi l'Australie et la Nouvelle Zélande.

Environ un calédonien sur deux déclare consommer du tabac de façon occasionnelle ou quotidienne. La plus grande proportion de fumeurs se trouve parmi les jeunes (20-39 ans) dont près de 60% d’entre eux consomment régulièrement du tabac. Grâce à une prise de conscience collective ces dernières années, la consommation est en baisse. Près de 80% des fumeurs veulent arrêter de fumer et plus de 80% d'entre eux ont déjà essayé au moins une fois.

Il est aujourd’hui interdit de fumer dans certains lieux publics du territoire, notamment dans les cafés et restaurants, ainsi que dans les aires de jeux pour enfants. Des espaces fumeurs peuvent cependant être aménagés.

La démarche ci-dessous présente les modalités d’interdiction de fumer et les aides pour arrêter de fumer en Nouvelle-Calédonie.

Qui est concerné ?

Toute la population de Nouvelle-Calédonie, et plus particulièrement les fumeurs.

Lieux concernés

L’interdiction de fumer et de « vapoter » (utiliser une cigarette électronique) dans un lieu public peut être totale ou encadrée via des espaces fumeurs dédiés.

Les lieux concernés par une interdiction totale de fumer et de vapoter sont les suivants :

  • les établissements d’enseignement public et privé (écoles, collèges, lycées, universités) ;
  • les établissements de santé ;
  • les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif ;
  • les moyens de transports collectifs fermés (bus, etc.) ;
  • les aires de jeu pour enfant (parc, jardin public, etc.) ;
  • les établissements destinés, ou régulièrement utilisés, pour l’accueil, la formation, l’hébergement ou la pratique sportive des mineurs (gymnase, etc.).

Il est également interdit de fumer dans une voiture en présence d'un mineur.

Certains lieux publics comme les bars, restaurants et boîtes de nuit, peuvent proposer des espaces réservés aux fumeurs. Il est possible de fumer et de vapoter dans ces espaces, à condition que ces derniers respectent des normes techniques précises et qu'ils garantissent la sécurité des non-fumeurs. Les mineurs ne sont pas autorisés à pénétrer dans ces espaces réservés aux fumeurs.

Sanctions encourues

Le fait de fumer ou vapoter dans un lieu à usage collectif en dehors de l’emplacement réservé à cet effet est puni d’une amende.

Aides pour arrêter de fumer

Les fumeurs peuvent se faire aider et accompagner dans leur démarche d’arrêt du tabac par leur médecin, leur pharmacien ou encore par un tabacologue.

Avec un bon traitement de la dépendance physique (substituts nicotiniques et autres traitements médicamenteux) et une aide adaptée permettant de modifier leurs comportements et habitudes (Thérapies Comportementales et Cognitives, soutien des proches), les fumeurs disposent aujourd'hui de moyens efficaces pour arrêter de fumer.

En Nouvelle-Calédonie, il existe un programme de prévention, d’accompagnement et de réduction des conduites addictives, regroupant de nombreux professionnels (éducateurs, psychologues infirmiers, agents de prévention, etc.), mais également un service de soins.

Les fumeurs peuvent contacter le centre de soins en addictologie:

  • par téléphone au 24.01.66 ;
  • par email à l’adresse suivante : soins@ass-addictologie.nc ;
  • physiquement au 1 bis rue Gallieni.

Après un premier entretien où une évaluation est réalisée, la prise en charge est individualisée. Elle peut comprendre : entretiens motivationnels, activités groupales, acupuncture auriculaire, suivi médico-social, etc. Les consultations sont gratuites.

De plus, pour les jeunes de 12 à 25 ans, le dispositif DECLIC peut être contacté :

  • par téléphone au 25.50.78 ;
  • par email à l’adresse suivante : secretariat.declic@ass.nc ;
  • physiquement au 7 ter rue de la République.

En savoir plus

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

    • Nouvelle-Calédonie

      Agence sanitaire et sociale (ASSNC)

      (Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie)

      L’Agence sanitaire et sociale (ASSNC) est un établissement public de la Nouvelle-Calédonie. Elle a pour objet de faciliter la garantie du droit à la santé pour tous, au travers d’un niveau adapté de protection sociale. 

      Cela concerne notamment l’offre de soins hospitalière, les actions prioritaires d’hygiène publique et de prévention sanitaire, et les objectifs de protection sociale. Elle permet aussi l'allocation directe, au financement des structures hospitalières, d'une partie de la taxe sur l’alcool et le tabac.

      Depuis 2006, elle assume également une mission de promotion de la santé et de prévention.

Que pensez-vous de cet article : 
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 3 (1 vote)

Signaler une erreur

Donner son avis, faire une suggestion sur le site et ses rubriques.

Le portail de l'administration calédonienne évolue régulièrement grâce à vous. Faite-nous part de vos remarques, de vos suggestions ou des difficultés que vous rencontrez pour utiliser le site :